Brest, son soleil, ses bateaux, ses beaux mecs

15 07 2013

Quatre ans après une participation au Monde dans cette même Rade de Brest (j’ai apporté mon T-shirt souvenir d’alors, un polo de première qualité), nous revoici dans ce beau port du Moulin Blanc.

Qui dit Brest, dit Bretagne, dit vent tenace, nuages épais, vagues puissantes. Les voyageurs prévoyants se sont donc équipés en conséquence, remplissant leurs valises de lourdes vestes et de pantalons chauds.  Mais quand nous arrivons à Brest, c’est un soleil méditerranéen et une chaleur intense qui nous accueillent. L’unique chemise légère prévue pour le cas où, devra probablement être rafraîchie tous les soirs!

IMG_4220

Cinq petits Scouts de Mer au bord de l’eau …

Magnifique, ce pays de Brest sous le soleil, avec la presqu’île de Plougastel en face de nous, qui nous attend via le pont suspendu. – Magnifique , quoique perfide, cette barrière qui stoppe les vents du Nord-Est et plante là les barreurs désemparés, en rade au beau milieu de la Rade.  Délicieux aussi ces petits restos d’où sortent des éclats de rires, le port de plaisance, les scouts de mer qui se promènent en short bleu marine et chemise manche,  le béret à pompon vissé sur la tête. Et puis ce qui réjouit aussi l’oeil (féminin) sur cette promenade le long de l’eau, c’est ce groupe de beaux mecs en torse nus, qui, vers 17h, quittent les environs de la Société des Régates pour se rendre à la plage en courant. Tiens tiens, ces play-boys qui exhibent leurs pectoraux parleraient-il flamand, enfin, belge, quoi!?

IMG_1706

La première sortie, ce dimanche, dans la rade de Brest s’est bien passée. Ils étaient 7 garçons, auxquels se sont joints Marisa, une barreuse allemande au visage doux et au sourire radieux, “vieille” connaissance (à quand même 19 ans !) de nos deux coaches Mattijs et Nicolas qu’elle retrouve depuis des années aux championnats.  Marisa est encore un peu seule ici, les autres Allemands n’étant pas encore arrivés. Après les grandes retrouvailles avec ses amis Mattijs et Nicolas, elle a donc rejoint les Belges pour ce premier jour d’entraînement, et participera ce soir au débriefing. Sa maman, Birgit, fait aussi déjà partie de la “famille”, et rapporte les mises à l’eau à l’équipe qui part pour le large avec le dévouement d’une mère.

IMG_1720

Nous retrouvons nos amies allemandes ce lundi matin. Sur la place balisée de barrières nadar et qui se remplit petit à petit de bateaux de tous pays, l’emplacement réservé au Allemands s’est un peu garni, mais quand je demande à Marisa si elle compte s’entraîner avec les Allemands, la réponse fuse et les yeux brillent: “Non non, je reste avec les Belges, l’ambiance y est super !” Le ton est sans équivoque, et les sourires de  connivence échangés avec nos barreurs belges, éloquents ! Il n’y a pas de fille belge en compétition cette année, et pour moi, c’est décidé: cette année, ma barreuse de coeur, ce sera Marisa!

Christine Maman BEL 9

Advertenties

Acties

Information

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s




%d bloggers liken dit: