Les Belges en force à Torbole

13 04 2014

Avec le printemps qui revient et Pâques qui s’annonce, voici revenu le joli temps de la migration du monde de l’Europe vers le Lac de Garde. Torbole, son paysage sauvage et magnifique, son “mur” (faut-il s’y diriger ou le fuir, éternelle question…), son vent thermique qui se lève à douze heure pile, et bien sur, son Circolo Vela avec son parking exigu. De ce côté-là, surprise, cette année: le gardien de service, traditionnellement dépassé par la foule qui veut, sans exception, les deux meilleures places le plus près de l’eau, l’une pour sa voiture, l’autre pour sa remorque – ce qui transforme invariablement le lieu en un chaos “a l’italiana”; ce gardien donc, a été remplacé par un jeune plein d’énergie, motivé, strict sur les principes mais soucieux de trouver des solutions, et – incroyable: Ça marche! il est presque toujours possible de trouver une place sur ce parking quasi vidé de ses remorques, les dernières obtenant leur carré à prix d’or et à condition d’évacuer la voiture qui va avec!

Eh oui, les temps changent. Pas rien qu’au parking, d’ailleurs. Cette année, boudée par certains, dont… les Italiens, Torbole n’affiche que 129 participants, dont, il faut bien le dire, quelques fidèles et costauds adversaires. Le français Sylvain Nautonier, le norvégien Lars Brodtkorb, la danoise Anna Livbjerg, et l’allemand Sverre Reinke pour n’en citer que quelques-uns, et côté jeunes, Guillaume Boisard, le comparse français de Joachim, sorte de frère jumeau amateur des mêmes vents et côtoyant le même genre de places au classement. A côté de ces valeurs sûres, il est vrai qu’on observe un certain rajeunissement des cadres. Par contre, côté belge, on a fait le plein, de vieux briscards comme de nouveaux venus! Jamais, de mémoire de mère de barreur, on n’a vu autant de représentants de notre pays: 22 au compteur! Avec une telle bande (quais un barreur sur 5 est belge!), il y a évidemment de quoi remplir presque toutes les couches du classement! Il est vrai que le fait que Torbole ait été choisie comme régate de sélection a convaincu les derniers hésitants à rejoindre ce cadre magnifique, haut lieu de la voile en cette période de Pâques.

Les participants sont arrivé vendredi soir pour la plupart, et ont été accueilli par un soleil de plomb. Répondant de manière mécanique, le vent, du pur thermique, soufflait à qui mieux mieux, affichant encore 25 noeuds vers 17 heures quand les deux compères Jasper et Joachim décident de faire une petite sortie sur le lac pour tester le matériel et se faire quelques speed tests. Le coach danois nous raconte qu’à 13h, le vent était encore autrement plus violent!

Ce samedi matin, c’est pourtant un temps gris que nous découvrons au réveil, modérant le vent en cette première journée de joutes. Le soleil se montre quand même furtivement en début d’après-midi, titillant Eole qui réagit au quart de tour. Au retour, les avis concordent: ce vent capricieux et ses rafales irrégulières ont donné du fil à retordre à plus d’un. Les sentiments sont divers à l’issue de ce premier jour. En haut du classement, Joachim et Jasper, sont ravis de leur performance: ils ont joué dans la cours de grands, restant dans le top 10 de bout en bout. Suivent ensuite les deux entraîneurs, Mattijs et Nicolas, qui tiennent parfaitement leur rang. Petites frustrations ensuite chez Stijn qui a eu du mal avec ce vent compliqué, tout comme Tanguy, partant dans la deuxième flotte, qui, après avoir vu plein d’espoir la première flotte partir sous un vent réduit, a vu forcir celui-ci au moment de s’élancer à son tour! Pas de chance pour notre spécialiste petit temps, qui, en plus, revient de voyage scolaire “just in time” pour la régate, et sera heureux de dormir un peu la nuit qui vient avant de retourner au combat! Les sentiments sont mélangés du côté de nos jeunes gars, et les “ladies”, elles, même si les points ne sont pas toujours ce qu’elles espéreraient, ont le sourire après une bonne journée sur l’eau. Malgré son habitude des grands plans d’eau par son passé en optimiste, Delphine a, quant à elle, eu du fil à retordre avec ces méchantes petites vagues, souffrant un moment du mal de mer. On vous le disait: Dur dur!

Ceci donne le classement suivant à l’issue du premier jour:

7   Joachim:   3 5 8

10   Jasper:     9 9 5

18   Mattijs:   14 8 6

22   Nicolas:   12 15 10

27 Stijn:          18 17 9

33 Pieter:         30 15 11

36   Andries:   13 17 33

39   Robbe:   22 22 23

45   Mauro:   17 30 15

48   Robbert:   26 32 31

75   Gorik   40 40 32

76 Matisse:   41 34 38

83   Tanguy:   37   44   42

88 Liesbeth:   50   42   41

92 Magali:   46   46   44

94   Reinout:   36   55   49

108   Katja:   54   50   53

109   Veronique:   46   56   56

110   Mathilde:   48   55   55

114   Delphine:   dns 47 55

115   Sigrid: 54   57   52

116   Jari:   52   56   56

Christine Maman BEL 9 – BEL 959

Advertenties

Acties

Information

Geef een reactie

Vul je gegevens in of klik op een icoon om in te loggen.

WordPress.com logo

Je reageert onder je WordPress.com account. Log uit / Bijwerken )

Twitter-afbeelding

Je reageert onder je Twitter account. Log uit / Bijwerken )

Facebook foto

Je reageert onder je Facebook account. Log uit / Bijwerken )

Google+ photo

Je reageert onder je Google+ account. Log uit / Bijwerken )

Verbinden met %s




%d bloggers liken dit: